La Production

Les herbes de l’écureuil sont cultivées et récoltées à Corps-Nuds (Ille et Vilaine).

La production a démarré dès 2011 en agriculture biologique. Ce mode de production permet de respecter le sol et le vivant. Au lieu d’avoir recours à des produits chimiques de synthèse pour assurer et accroître les récoltes, il s’agit plutôt de favoriser la vie du sol par la pratique des rotations de cultures, l’implantation d’engrais verts, de respecter la faune auxiliaire des haies pour lutter contre les ravageurs des cultures, etc…


L’adhésion à la marque Biocohérence permet d’inscrire la production dans une démarche de progrès pour respecter encore davantage le milieu et les êtres vivants. Cette nouvelle marque française créée en 2009 par un ensemble d’acteurs de la bio (du producteur au consommateur) va plus loin que le cahier des charges de l’agriculture biologique français qui s’est aligné il y a quelques années sur des normes européennes : fermes 100 % bio, alimentation des animaux majoritairement produite sur la ferme, refus des contaminations OGM… Une charte l’accompagne et permet de faire évoluer les pratiques à la fois du point de vue social (création d’emploi par exemple), économique (relocaliser les échanges) ou environnemental (meilleure gestion de l’énergie sur la ferme).

Feuilles, fleurs, sommitès fleuries, les herbes de l’écureuil sont récoltées à la main dans leur pleine maturité de février à octobre. Elles sont ensuite immédiatement séchées à l’obscurité et à basse température pour préserver leur qualité. Le tri, également manuel, permet de manipuler le moins possible les plantes de manière à ne pas les réduire en poudre.

Les herbes de l’écureuil peuvent être consommées, seules ou en mélanges, en tisane, en aromate pour la cuisine ou en décoration de plats. Elles se conservent à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Pépinière de thym